Ça commence par une bière.

Poster un commentaire

15/09/2015 par denisegirardsoupir

Un de mes très vieux texte qu’il me faudrait retoucher…mais Ô combien je déteste remonter ou retoucher mes épaves… Cependant elle est toujours à la recherche d’interprète ainsi que d’un compositeur…ce qui m’aiderais à la retoucher c’est sûr !!!

J’veux pas faire la morale
J’en n’ai pas le moral
Au tout début nous étions dix
Mais ce n’était pas un nombre fixe
Ce n’est pas que l’on finisse tous mal
J’connais pas les statistiques
C’est un peu comme la roulette russe
Sauf que c’n’est pas une balle que tu dégustes
Et juste avant que je m’pique
J’t’ai vu t’enfoncer, t’effondrer
J’crois que c’est là que tu m’as sauvé…
**

C’est ton histoire
Qui commence par une bière
Au bistrot du coin
Avec les copains
Tu fumes un  joint
T’es grand maintenant
T’es dans un clan
Seul le loup a peur
En meute c’est un killer

Tu cherches l’indépendance
Tu trouves la dépendance
Au goût de l’évasion
Qui d’vient ta prison

Regarde-la
Cette poudre blanche
Sniffe-la
Et clenche !
Tu compteras plus les heures
Tu seras supérieur
Regarde-les
Ces champignons magiques
Goûte-les
C’est magnifique
Tu chercheras plus l’amour
Il sera tout autour

En quête de nouvelles sensations
La drogue douce n’a plus ses raisons
Tes études tu t’en fous
C’est cool d’être un voyou
Ton père, ta mère
T’en as rien à foutre
Tout t’dégoûte
Straight tu vomis
High tu oublies
c’que t’es d’venu…
Mais qu’est-ce que t’es d’venu ?

Tu cherches l’indépendance
Tu trouves la dépendance
Au goût de l’évasion
Qui d’vient ta prison

Un matin une seringue
Et encore le lendemain
Perdu dans l’brouillard
T’as peur de plus r’voir
Ton dealer dans l’noir
Quand t’es plus stone
C’est monotone
Tu manques d’argent
Même en quêtant

Tu cherches l’indépendance
Tu trouves la dépendance
Au goût de l’évasion
Qui d’vient ta prison

Tu vends ton cul
Faisant la rue
T’en veux toujours plus
La mort au terminus
Seringue contaminée
Client infecté
T’as rien gagné
T’as tout perdu
Seringue plantée
Veine infiltrée
Ecchymose
Over dose, over dose

La vie aurait pu être autre chose
Si j’avais pu faire quelque chose…
Mais t’es mort
Sans que je n’puisse rien faire
T’étais comme mon ptit frère
J’voulais pas t’faire de tort…

Denise Girard, Laval, Québec © Septembre….d’il y a bien longtemps !

Publicités

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

MERCI plus d’une XXXX

don

  • 20,110 écartés

Ne Pourrais-je un jour vous rencontrer.

Sur la Route un Crapaud (recherche interprète)

Amoureux d’une bouteille en vente sur iTune et autres plateformes

L’insomniaque (recherche interprète)

Retour vers le passé

%d blogueurs aiment cette page :