Twitter presque…Suite d’hier

Poster un commentaire

02/11/2012 par denisegirardsoupir

Le début d’aujoud’hui est : ICI

Personne ne peut me briser il ne me reste plus rien de fragile…

Beaucoup de gens me manque…les autres j’les ai manqué…

La poésie ça crève les yeux…

celui-ci est nulle part ailleur qu’ici…je réserve parfois des surprises à qui passe par ici :
Le rêve est un somptueux parcours où l’on retrouve l’impossible bonheur…

Comptine d’Un Autre Été- Die fabelhafte Welt der Amélie Piano [Large Ver…: http://youtu.be/H2-1u8xvk54  via @youtube

Merci d’être et bonne fin de semaine à tous !

© Denise Girard Tous droits réservés…et si vous voulez me piquer une ligne il y a des règles pour ça !

Publicités

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

MERCI plus d’une XXXX

don

  • 19,913 écartés

Ne Pourrais-je un jour vous rencontrer.

Sur la Route un Crapaud (recherche interprète)

Amoureux d’une bouteille en vente sur iTune et autres plateformes

L’insomniaque (recherche interprète)

Retour vers le passé

%d blogueurs aiment cette page :