Bio rapide

12

18/01/2011 par denisegirardsoupir

À propos de moi ? …J’y pense encore un peu et je vous reviens sur mon cas…il est lourd mon cas. Vous ne le saviez pas ? Alors il vous faut prendre le temps de me lire et ça devrait commencer à vous en dire un peu plus long sur moi. Mais attention ! Il ne faut surtout pas tout prendre au pied de la lettre. J’invente des mots, des histoires…mais surtout des pensées, sinon à quoi bon écrire ? À tout bientôt ! Et bisous…oui j’aime les bisous. Voilà ! Vous en savez un peu plus. Pour les plus curieux il y a un petit bout de ma vie privée que je dévoile ici bas si vous avez le courage de tout tout tout lire… **  *** **

Ma bio rapide : que les grandes lignes sans m’éterniser. Ensuite je ne vous embête plus avec tout ça et on passe à autre chose !

J’ai commencé à émettre mes première rimes lorsque je disais : Gaga…baba…dada…bigaga… Même si plusieurs épreuves se sont greffées à ma vie je me porte relativement bien aujourd’hui! Ce que je veux principalement c’est que vous compreniez pourquoi j’écris et ce que j’ai dans les tripes pour écrire… Je suis née à Montréal en juin 1959. J’ai grandi entre Laval et Mont-Laurier où mes parents avaient un chalet devenu le mien par héritage. J’ai 12 ans. Mon père se fait frapper par un automobiliste qui aimait la vitesse (à Mont-Laurier) alors qu’il est en moto. Sans casque protecteur, il est projeté sur le pare-brise tête première. S’ensuit un profond coma. Il décède 4 mois plus tard à l’âge de 45 ans. Moi j’en ai 13.

À 18 ans. Ma grand-mère maternelle, qui était un ange d’amour pur, décède d’une longue maladie qui lui faisait oublier qui nous étions…
J’ai toujours 18 ans. Petit accident, je trébuche dans la neige alors que je courais pour ne pas me faire attraper par un ami (on se taquinait quoi) ma tête se fait littéralement écraser sous son poids car il arrivait à toute vitesse derrière moi. Résultat, mon cou craque sous le choc. Le soir même je ne dors pas. Prise de spasme qui couche ma tête sur mon épaule. Par la suite je souffre fréquemment de torticolis. S’installe un latérocolis à mon insu. Maladie peu connue en ce temps là. Cela prendra 6 ans avant de trouver le seul médecin au monde pouvant tenter une opération. Le docteur Claude Bertrand neurochirurgien de l’hôpital Notre-Dame a réussi l’intervention chirurgicale qui dura 5 heures et s’ensuivit d’un an de physiothérapie. Aujourd’hui, il n’y a qu’un peu de mal lors de mauvais temps ou de stress.

Toujours à 24 ans et juste avant de subir cette opération ma mère décédait des suites d’un long cancer. Trois mois et un jour après la mort de ma mère qui n’avait que 55 ans (le jour de son anniversaire), je subissais cette intervention chirurgicale pour tenter de me redonner une vie sans handicap profond. Mon latérocolis m’empêchait de fonctionner normalement. La douleur était si intense et vive que ma tête restait coincée sur mon épaule. Merci docteur Bertrand vous m’avez redonné la vie. Petit répit de vie plus agréable à partir de l’âge de 25 ans environ. J’épouse un homme merveilleux. On voyage, on s’amuse, on achète une maison…on vit quoi!

À 31 ans, j’accouche, par césarienne, d’un bonheur inestimable!!! C’est la crise d’Oka, nous sommes le 8 août 1990. Les warriors et l’armée se battent… Mais nous ne savons pas encore… Nous aussi, on va devoir se battre. Toute notre vie pour notre fille qui est autiste…

J’ai travaillé plus de 20 ans dans une institution financière. Mais suite à une longue maladie non diagnostiquée (apnée du sommeil), j’ai démissionné de mon boulot car j’étais suicidaire et épuisée. Maintenant, ma santé se stabilise mais je reste fragile. Ma mémoire, j’en suis certaine, a été affectée par cette maladie. Donc des chiffres, je suis passée aux lettres et ce n’est que pour le meilleur je l’espère…en tout cas ça me fait du bien d’écrire. J’ajoute que je suis fière d’être membre de la SOCAN et de la SODRAC car j’écris lorsque l’inspiration et le temps est là des paroles de chanson. Vous pouvez en consulter quelques unes en ligne en cliquant ICI…et en avant la zique !!! 🙂

7 mois après l’opération de mon latérocolis je me mariais avec un petit torticolis…

Petit ajout d’une vidéo où vous pouvez voir ma fille lorsqu’elle toute petite et moi encore toute jeune… Extrait du reportage de l’émission Le Point à Radio-Canada en janvier 1997. L’approche TEACCH et comportementale (Lovaas). Au tout début c’était un projet pilote avec l’université du Québec à Montréal.

 
Vous pouvez visionner l’intégral de l’émission en suivant les 2 liens ci-joint, ou simplement en cherchant parmis mes vidéos vous les trouverez !

première partie : https://youtu.be/gDhqREwAe6I
deuxième partie : https://youtu.be/PNMSAEdWHwE

Publicités

12 réflexions sur “Bio rapide

  1. le ch''timi dit :

    >Denise,c'est bien pour le meilleur que tu t'es dirigée vers l'écriture..Pour les absents, j'aime ce proverbe malgache " les morts ne sont vraiment morts, lorsque les vivants les oublient"..au plaisir de te lireamitiésPatrick

    J'aime

  2. >Patrick merci vous êtes trop gentil. L'écriture est un peu une béquille à tous mes maux à toutes mes pertes. Et je sens que je me dirige vers les pensées, citations, réflexions…petites phrases qui font du bien rapidement à mon âme.Et vous savez bien que :Les vivants ne peuvent oublier les morts. La vie ramène nos pensées à ceux qu'on aime et la mort nous fait revenir à eux.Je vous embrasse et à tout bientôt ! Denise

    J'aime

  3. cieljyoti dit :

    je ne comprends pas pourquoi je ne me suis pas abonnée plus tôt à ton blog qui est, d’abord, une ode merveilleuse à la vie

    J'aime

    • Merci Céline pour ton gentil mot et ton abonnement, ça me fait chaud au coeur venant d’une superbe plume comme la tienne ! Et je dirais plutôt de mon blogue qu’il représente les hauts et les bas de certaines vies. Amicalement et à bientôt ! Denise

      J'aime

  4. Marie-France dit :

    Ah ma petite Denise, m’abonner à ton blog va m’envoyer une petite brise francophone dans mon pays Anglais-hivernois! Bises.

    J'aime

  5. Jocelyne Brabant dit :

    Bonjour Denise,

    Je connaissais pas tout ce parcours de l’incident au cou! Je te souhaites beaucoup de bonheur avec ta fille différente! Tu sais j’ai aussi un enfant différent, ce sont des êtres d’amour inconditionnel.

    Ils nous ont choisis (es).

    Jocelyne

    xoxo

    J'aime

    • Merci ma belle Jocelyne. Tu sais je ne crois pas que choisir soit le mot à choisir…il y a des mères qui n’ont pas tenue le coup…je crois que nous sommes peut-être un peu plus forte que la moyenne et puis c’est tout ! Ou alors cet amour que nous portons pourrait tuer toute la haine que l’humanité porte en elle sur la différence. Bises jeune fille de mes souvenirs de jeunesse xx

      J'aime

  6. ceriserose dit :

    Bonjour ou Bonsoir,

    Votre témoignage est magnifique, il redonne espoir à plus d’un. Vous n’êtes pas une femme fragile mais plutôt forte.

    Bonne année à vous 🙂

    J'aime

    • Pardon pour le temps que je puis prendre avant de vous répondre. Merci pour votre passage et pour vos mots qui font tellement plaisir à lire.

      Je vous assure que je me sens très fragile, mais je sais me battre. La sensibilité peut donner beaucoup de force.

      Je vous souhaite une très belle année 2013 également. Santé, amour et…force 🙂 Amicalement, Denise

      J'aime

  7. Frank Gama dit :

    La vie n’est jamais finie, merci Denise, tu es forte toi !

    J'aime

    • Oui je sais Frank ! La vie est un cadeau du ciel et le seul moyen de lui retourner son cadeau est de s’y retrouver. Alors on va garder le cadeau et continuer d’avancer encore un peu…forte ou pas forte bisou mon Frank !

      J'aime

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

MERCI plus d’une XXXX

don

  • 19,855 écartés

Ne Pourrais-je un jour vous rencontrer.

Sur la Route un Crapaud (recherche interprète)

Amoureux d’une bouteille en vente sur iTune et autres plateformes

L’insomniaque (recherche interprète)

Retour vers le passé

%d blogueurs aiment cette page :