Où es-tu mon enfant?

6

06/10/2009 par denisegirardsoupir

 (Pour ma fille autiste)

Mon enfant tu ne souris jamais
Ou quelquefois mais à tes jouets
Qu’y a-t-il qui te déplaît?
Que caches-tu sous ces traits ?

Mon enfant, tu m’ignores totalement
Mon corps semble transparent
Tu ne dévoiles aucun sentiment
Tu deviens si indépendant…

Mon enfant sors de ta prison
Viens vers nous qui t’aimons
Entre dans notre maison
Découvre comme tout y est bon.

Mon enfant qui vit si loin
Si je te tends la main
Tu t’isoleras dans un coin
Qu’aucune affection n’atteint.

Mon enfant, quel mal t’aurais-je fait?
Je crois n’avoir aucun regret
Car même si tu te détachais
Sur mon coeur je te rapprocherais.

Pourtant la musique te rejoint
La lumière du matin
Une ficelle de satin
Une étiquette de pantin…

Tu fixes les lumières
Tournes des roues assis par terre
Te frappes la tête par derrière
Mais parfois dans nos bras tu te terres.

Je t’aime et te chéris
Et pourtant mon coeur crie
Pour te ramener à la vie
Te dire que nous sommes ici…

Mon enfant, je me noie dans tes yeux
Et, même si tu es à mille lieux
Enfouis dans ton monde de Dieu
Je t’accompagnerai de mon mieux.

Nous sommes au fond du couloir
Il te faut marcher dans le noir
Que ton rêve de nous voir
Devienne notre seul espoir…

Je t’ai donné la vie
Tu voudrais avec envie
Vivre dans le jour
Mais tu marches dans la nuit.

Ta maman.

Publicités

6 réflexions sur “Où es-tu mon enfant?

  1. Xavier dit :

    >Je vous embrasse fort, toutes les deux.

    J'aime

  2. >Bise Xavier ! Il me faudrait bien en écrire un nouveau sur l'autisme…celui-ci date de plusieurs années. Mais ça fait mal écrire sur ce sujet qui me touche de trop près. Préfère écrire sur de belles photos du ciel ;O). Merci d'être là et à bientôt !

    J'aime

  3. laurent dit :

    >J'ai été très touché par ce poême. Comme tu le dis les mots ne sont pas évidents quand cela nous touche de près.Modestement suite à l'indicible j'ai écrit cela :http://regards.blog.free.fr/index.php?post/2011/02/05/Des-motscordialementLaurent

    J'aime

  4. >Bonjour Laurent et merci d'aimer mes mots qui proviennent du fond de mon coeur.J'ai aussi jeté un oeil sur votre texte tard hier soir et vos mots sont justes. Vous savez que les mots sont une cure à bien des maux il faut les laisser en liberté. Amitiés et à bientôt sur twitter…je vois également que vous aimez la photographie qui est le langage des yeux. Denise

    J'aime

  5. Etolane dit :

    >C'est des mots très touchants qui percute le coeur de maman. C'est une réalité difficile que tu vis et mon coeur t'accompagne…

    J'aime

  6. >Bonjour Etolane. Merci pour ton passage et je prends un petit morceau de ton grand coeur de maman pour m'accompagner. Ça sera un baume sur le mien.Amicalement,Denise

    J'aime

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

MERCI plus d’une XXXX

don

  • 19,853 écartés

Ne Pourrais-je un jour vous rencontrer.

Sur la Route un Crapaud (recherche interprète)

Amoureux d’une bouteille en vente sur iTune et autres plateformes

L’insomniaque (recherche interprète)

Retour vers le passé

%d blogueurs aiment cette page :